Linux - Petits trucs

Table des matières
  1. Accès aux fichiers sur les partitions des autres systèmes d'exploitation
  2. Clavier canadien-français
  3. Accès aux fichiers sur une disquette
  4. Le fichier fstab pour vous faciliter la tâche avec mount
Linux | Index


Accès aux fichiers sur les partitions des autres systèmes d'exploitation.

Accès à la partition DOS :

mount  /dev/hdXY  /dos

Accès à la partition DOS avec les longs noms de Win95 :

mount  -t vfat  /dev/hdXY  /dos

X est une lettre minuscule représentant le disque rigide à utiliser : a pour le premier, b pour le deuxième, etc.

Et où Y est un chiffre représentant la partition du disque rigide : 1 pour la première, 2 pour la deuxième, etc.

/dos étant le nom du répertoire à partir duquel vous désirez avoir accès à vos fichiers DOS / Win95.  Vous devez créer vous même ce répertoire (ou un autre) s'il n'existe pas avant de taper les commandes précédentes.  Utilisez la commande mkdir  /dos.

vfat indique le type de système de fichiers de Win95.  Si vous remplacé vfat par msdos, vous aurez les fichiers avec les noms 8.3 de DOS.

Ex :
mount   /dev/hda1  /dos
mount   -t  vfat  /dev/hda1  /dos
 

Remarques :
Des points d'interrogation seront affichés dans Linux à la place des lettres accentuées et du c cédille contenus dans les longs noms de fichiers de Windows 95.

Votre kernel doit avoir été compilé pour supporter fat et vfat si vous voulez lire / écrire des fichiers sur des supports de données DOS / Win95.



Clavier canadien-français

Clavier cf dans X-Windows :

Copiez (ou sauvegardez) le fichier  .Xmodmap dans le répertoire de l'utilisateur.  C'est-à-dire dans son "home directory" (~/).  Cliquez ici pour obtenir ce fichier.  J'ai obtenu ce fichier au site web de Linux Québec.
 

Clavier cf lorsque vous n'utilisez pas l'interface graphique X-Windows :

Pour obtenir le clavier canadien-français, vous devez obtenir les privilèges du superuser.  Pour ce faire, tapez simplement la commande su suivie d'ENTER puis entrez le mot de passe du root.  Tapez la commande kbdconfig et suivez les instructions.  Le code pour le clavier canadien-français est cf.  Tapez exit lorsque vous avez terminé pour quitter le mode superuser.

Remarque :
Le clavier cf n'est pas vraiment  nécessaire à l'extérieur de X-Windows puisque qu'aucune commande UNIX contient d'accents  et problablement seulement des tâches administratives sont effectuées à l'extérieur de l'interface graphique.



Accès aux fichiers sur  une disquette

Avec Linux, c'est un peu plus compliqué qu'avec DOS/Win.  Il n'y a pas de lettre pour dénoter les différents lecteurs.  C'est-à-dire, le disque rigide n'est pas représenté par la lettre C, le lecteur de disquette par A ou le lecteur de CD-ROM par D.  La structure des répertoires de Linux commence par /.  On accède aux fichiers sur disquette de la même manière qu'on accèderait au fichier sur une autre partition (Voir la section sur l'accès des fichiers sur une partition DOS).

Mettez la disquette dans le lecteur et tapez la commande suivante :
mount  /dev/fd0  /floppy

/dev/fd0 est le premier lecteur de disquette (/dev/fd1 pour le deuxième) et /floppy est répertoire à partir duquel vous voulez accéder à vos fichiers.  S'il n'y a pas de répertoire /floppy, vous pouver le créer ou vous pouvez utiliser (ou créer) n'importe quel autre répertoire à condition qu'il ne contienne rien.

ATTENTION!
Avant de retirer la disquette, vous devez absolument tapez la commande suivante :
umount  /floppy

/floppy représente le nom du répertoire que vous avez utiliser pour la commande mount.

Linux n'écrit pas les changements effectués aux fichiers immédiatement.  Il le fait graduellement lorsque l'ordinateur n'est pas trop occupé.  Ce qui est bon de ceci, c'est que l'ordinateur ne ralentit pas lorsque vous sauvegarder sur disquette.

Remarque :
Linux n'a aucune difficulté à lire les disquettes formattée MS-DOS / Win95.  Je ne vois aucun avantage à formatter des disquettes avec le format ext2 (utilisé par Linux).



Le fichier /etc/fstab  pour vous faciliter la tâche avec mount

Les options et les informations requises par la commande mount peuvent être mise dans le fichier /etc/fstab.
Elles doivent être écrite selon un certain format.  Faîtes attention!  Ne modifiez pas les lignes concernant la partition de Linux, la partition Swap, etc.  à moins que vous savez ce que vous faîtes.

Avec un fstab bien configuré, au lieu de taper

mount  -t vfat  /dev/hda1  /dos

vous pouvez simplement taper

mount  /dos

Même chose avec les lecteurs de disquettes et de  CD-ROM :

mount  /floppy
mount  /cdrom

Vous pouvez jeter un coup d'oeil sur mon fichier fstab.  Mais ne l'utilisez pas comme un remplaçant au vôtre puisque mon ordinateur n'est pas nécessaire comme le vôtre.  Il n'est là que pour vous donnez une idée de ce que vous pouvez faire.

Remarques :
Vous devriez mettre l'option noauto aux lecteurs de disquettes et de CD-ROM, sans quoi Linux essayerait de les "mounter" automatiquement au démarrage.

Tapez man fstab pour plus d'informations.


Questions / Commentaires / Corrections / fôtes d'orttografes
Questions / Comments / Corrections / Spelin misstakes

e-mail : dbelan2(ŕ)cs.mcgill.ca

 
 

Dernière mise à jour : Le 30 janvier 1999